06.64.85.62.74

06.64.85.62.74

contact@evolutis-yvelines.fr

06.64.85.62.74

contact@evolutis-yvelines.fr

Avant mon bilan de compétences, j’étais dans l’incertitude de savoir si mes compétences
pouvaient être valorisées dans d’autres types de métier / de secteur que celui où j’étais
aujourd’hui (j’avais des idées de domaines d’intérêt mais je n’étais pas sûre qu’ils
correspondent à mes compétences). J’avais aussi des craintes sur les dispositifs
d’accompagnement possibles en cas de changement complet de carrière (reprise des études,
reprise d’un fonds de commerce…).
Pendant le bilan, j’ai tout d’abord grandement apprécié l’approche de Matthieu, toujours dans
l’écoute et la bonne humeur, et aussi ce tact pour te « pousser » à réfléchir un peu plus à
certaines de tes réponses. J’ai également aimé l’approche « étape par étape » : faire le bilan
sur d’où je viens, ce qui fait mes forces et mes faiblesses, mes valeurs. J’ai découvert des
choses sur moi, notamment avec les résultats des tests. Il n’y a pas eu de grandes révélations
mais par contre des confirmations de traits de personnalités et de valeurs. La grande
découverte a été l’enquête des proches, car je ne pensais pas que les gens avaient autant de
choses à dire sur moi et cela fait chaud au cœur (et aussi confirme certains projets de rester
dans le domaine de l’alimentation qui est celui cher à mon cœur). Les enquêtes métier ont été
également extrêmement utiles, car par hasard pour deux d’entre elles, il s’agissait de
reconversion professionnelle, donc cela m’a permis de vraiment appréhender les
changements nécessaires et les potentiels challenges.
Grâce à mon bilan, je repars en me connaissant mieux et en ayant au moins deux pistes
sérieuses à continuer à explorer (plus une vue plus complète sur d’autres métiers qui
m’intéressaient et les compatibilités ou non de mon profil avec ces métiers). J’en ressors en
me connaissant mieux et aussi en étant beaucoup plus sereine pour l’avenir. Étant employée
dans une entreprise privée en constante évolution, je me dis que j’ai un « back-up » selon ce
que l’avenir me réserve, que je pourrai activer plus ou moins rapidement si nécessaire. J’ai
également, grâce à ce bilan, eu connaissance de certains dispositifs d’accompagnement /
d’aide que j’ignorais complètement et que je pourrais donc activer au besoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *